FILMER LES FONDS, POUR MIEUX COMPRENDRE ET GÉRER NOS RESSOURCES …

A l’aide d’un traineau vidéo remorqué depuis un navire de pêche professionnelle, les images des fonds marins seront collectées dans le cadre du projet.

Les films seront analysés de façon à obtenir une information précise sur la nature des fonds et la composition des espèces observées.

  • Période : entre août et septembre 2016
  • Nombre de remorquages vidéo : 30 environ
  • Nombre de remorquage par jour : 6  (1 h de remorquage pour 15 min de profil environ)
Capture d’écran 2015-12-17 à 15.54.18
merlu-golfedulion

RÉDUIRE LES IMPACTS SUR LES FONDS

A l’aide des observations sous-marines, des cartes de sensibilité des habitats benthiques seront produites et mises à dispositions de tous les participants du projet. Elles seront également bancarisées dans une base de données géographique (Sextant).

Ces vidéos sous-marine seront également archivées et mises à disposition des participants du projet sur le site en ligne de SISMER prévu à cet effet.

Pourquoi filmer les fonds marins ?

number41-2

Pour cartographier des habitats et identifications des zones sensibles.

number40

Pour mieux comprendre les relations entre les zones de concentrations de juvéniles et les différents types d’habitats.

number37

Afin d’imaginer de nouvelles stratégies d’exploitation (zones d’évitement).

number38

Pour mesurer les impacts potentiels de ces nouvelles stratégies de pêche.

COMPTER, MESURER, ESTIMER LES PERTES …

A bord des chalutiers, des observateurs de l’AMOP seront chargés de compter et mesurer les captures des différentes espèces afin d’estimer les pertes économiques liées aux changements de maillage. Ce travail sera coordonné par des économistes de l’Université de Nantes.

Ce partenariat permettra d’analyser les impacts économiques potentiels suite à l’augmentation du maillage sur les engins. En lien avec les travaux menés par les partenaires du projet, ce travail consistera à déterminer les risques d’une perte de chiffre d’affaire selon les différentes techniques de pêche chalutière observées en Méditerranée.

Les économistes chercheront à :
  • Analyser les modifications observées dans les débarquements suite aux différents tests de maillage, afin d’évaluer la valeur des espèces commercialisables conservées et rejetées.
  • Extrapoler, par espèce, les pertes constatées lors des essais en mer par rapport aux valeurs de production totale des navires.
Rapport d’analyse économique sur la sélectivité Plaquette GALION sélectivité


Rapport d'étude sur la sélectivité

PHOTOS

VIDÉOS